mai 1, 2017

Un Titre Qui Vaut Son Pesant d’Or

Il est déjà loin le temps des fébriles coups de craie sur des tableaux noirs, traduisant l’évolution des valeurs. En dehors des bourses américaines, la «corbeille» (salle centrale de la bourse où s’activaient les agents de change) est vide.

Aujourd’hui, les actifs s’échangent par informatique. L’agent de change s’est adapté à cette évolution, de même qu’à d’autres bouleversements économiques, technologiques ou législatifs. L’agent de change se fond à présent dans différents costumes, dont les points communs sont la déontologie, le professionnalisme et le respect de l’investisseur. On retrouvera l’agent de change dans des sociétés de bourse, des banques ou autres organismes financiers. Il occupe des fonctions commerciales (conseiller financier, gestionnaire de fortune, …) ou opérationnelles (asset manager, compliance officer, …), il se distingue par ses compétences et son éthique.

Il sait que son titre d’agent de change, durement acquis, symbolise une expertise supérieure des techniques financières, et qu’au moindre écart de conduite il risque de perdre son titre et de ruiner sa carrière. Pas étonnant dès lors que l’agent de change soit perçu comme se situant au sommet de la pyramide de la qualité et de la probité du conseil financier.

Description du Métier

Un agent de change est un spécialiste des transactions financières. Il achète ou vend des actifs : actions, obligations, devises,… Il est en prise directe avec les fluctuations des marchés boursiers mondiaux, dont il analyse les évolutions et évalue les risques pour construire des stratégies de placement. Il doit être capable d’assimiler un grand nombre de variables et de prendre des décisions à la fois rapides et réfléchies. Cette activité requiert une grande vivacité d’esprit, alliée à une expertise et une vision à long terme

En savoir plus sur les conditions pour devenir agent de change.